Quand il me suggère de publier son nouveau bureau dans mon blog, je dis OUI sans hésiter. Depuis qu’il a quitté la rue du Bois pour un local jouxtant le restaurant « La Teinturerie » à Roubaix, Jean Marc Vynckier semble être dans le total lâcher prise. Il a envie de s’amuser et ça lui réussit plutôt bien car au moment où on pourrait lui souhaiter de profiter d’une retraite largement méritée, l’architecte d’intérieur considère quand à lui, qu’il va continuer à bosser avec toute la liberté que l’âge et la maturité lui offrent.

Côté bureau, il opte pour le « roughe- luxe », tendance déco qui consiste à conserver au maximum les éléments bruts d’origine comme la couleur jaune des murs qui a fini par se délaver, par s’effriter, comme le mix&match du sol qui conjugue carreaux de ciment, sol brut dénivelé, comme les poutres en métal rouillées par le temps… A cela s’ajoute du mobilier chiné dans la région, chez Nord Ouest Antiquités pour les éclairages industriels au dessus de la table au format XXL devenue bureau. Les voilages au parfait tombé sur un mur opaque apportent une petite touche sophistiquée.

Un atelier permet à l’artiste peintre de renouer avec un exercice qu’il avait mis de côté faute de temps. Aujourd’hui, bureau d’archi et chevalet se côtoient très naturellement.

Avec ce nouveau bureau est arrivée aussi Clotilde Servent, architecte d’intérieur. Une source de jouvence indéniable à la vue des photos que j’ai reçues pour illustrer le sujet !!! Un duo qui semble prendre le travail avec un immense plaisir, comme dans une grande cour de récréation. « Déclencher des réactions, susciter des émotions », telle pourrait être la devise de JMV avec toujours une bonne dose de provocation et de dérision. Le premier degré, il ne connaît pas !

Les photos montrent qu’il se serait tout dernièrement découvert une passion pour le coq, objet qui ne le quitte pas… Attribuons lui simplement un sens de l’absurde assez développé !

Mention spéciale à Didier Knoff, Le photographe et compère de Jean Marc depuis toujours…