Ce qui séduit Constance Evrard / styliste déco lilloise au moment de l’achat de cette résidence secondaire sur la côte d’Opale, c’est son caractère bourré de charme. Accessible après avoir franchi un porche et longé une allée très arborée, elle se laisse découvrir par petits détails. Respectée dans sa quasi structure d’origine, elle se vit avec des recoins, des paliers en demi-étages, des passages étroits…

Entrée par un passage intime très arboré

• Agrandissement du volume. A l’origine, la maison se résume à un bloc étroit développé sur trois étages. Rapidement, les propriétaires envisagent d’exploiter le garage situé dans le prolongement de l’entrée. Ils raccordent alors le rez-de-chaussée de la maison en créant un sas qui fait le lien avec l’ancien garage transformé en cuisine. Cet apport de volume permet aussi d’associer une salle à manger. Le rez-de-chaussée d’origine de la résidence pouvant alors être complètement consacré au salon.

Cour intérieure

• Optimisation des espaces perdus. Cette demeure construite fin XIXème se caractérise par l’étroitesse des pièces, ses recoins, ses poutres qui soutiennent la structure… Les propriétaires jouent de ces spécificités pour créer des alcôves, notamment dans le demi palier de l’escalier investi en bureau bibliothèque. Un mini couloir qui dessert les toilettes à l’étage devient une bibliothèque de jeux.

Coin bureau dans l’entre deux sols

• Parti pris pour les matériaux anciens. Là encore pour une cohérence parfaite entre la partie existante et l’extension, le choix se porte sur un plancher ancien, sur du lambris sur les murs de la salle à manger. La cheminée en bois est également chinée en brocante pour accentuer le côté vintage. Le mobilier est composé d’un mix&match réussi entre anciennes banquettes de bistrot, commode art déco, fauteuils clubs en cuir…

Salle à manger où domine le bois

Le salon avec sa cheminée en béton

Communication du salon avec la cour

• Joyeuse déco vintage. Constance Evrard, passionnée de déco et de brocante soigne le choix des cadres et accessoires qui animent son intérieur. D’anciennes affiches de la station balnéaire trônent sur les murs. Un espadon troqué chez un poissonnier s’exhibe au dessus de la cheminée. Les livres investissent tous les recoins de la maison, disposés de façon aléatoire et sans recherche d’alignement à la perfection. Dans la salle de bains, des lithographies du célèbre personnage enfantin Martine renvoient à des scènes de toilette. Dans la cuisine, une ancienne balance, de la charcuterie suspendue nous plongent dans une autre époque. Tous ces éléments clins d’œil rendent cette maison très réjouissante.

Salle de bain avec baignoire sur pied

Objet déco vintage dans la montée d’escalier

Perspective du salon vers la salle à manger

Location par Airbnb / Le Touquet