L’atelier de l’esthète associe son lieu de vie. Cette ancienne poudrière de 600m2 de l’époque Vauban est restée brute et minimaliste. Guillaume Caron y a apporté de la végétation et de la couleur, ses emblématiques … En quelques regards, on saisit le MOI profond d’un homme qui entretient avec grand art, sophistication du détail et hommage à la nature.

Table en carrelage conçue et réalisée par Guillaume Caron

Bibliothèque improvisée façon totem

Pièce majeure qu’il a dessinée et fabriquée, la grande table en carrelage blanc ultra étudiée avec ses rangements invisibles trône au milieu de la pièce de vivre. Guillaume Caron se pose ici autour des œuvres qu’il a acquises et de celles qu’il expose aux moments de vernissages privés. La brique blanchie laisse apparaître les traces du temps et porte le regard sur les murs voutés qui montent à 8 mètres de hauteur.

Trois blocs colorés pour une mise en scène arty

La cuisine composée de totems en bois

Dans cette même pièce, des troncs de bois deviennent sculptures, assemblées façon totem. Ils servent également à poser les marmites, les plats, les fruits et légumes ainsi laissés à portée de main. Pas de cuisine, juste des appareils de cuisson nomades que l’artiste pose à terre au moment de préparer le repas.

Autel spirituel rock

Associé également à cet espace, un autel où sont posés des objets sacrés au sens religieux comme sentimental. Un pêle-mêle kitsch et sincère, inspiré de toutes les cultures du monde et des voyages.

La salle de bain réduite à l’essentiel

Une bassine colorée comme vasque dans la salle de bain

Une bassine graffée par l’artiste est simplement posée sous le robinet. L’eau est ensuite jetée dans la douche ouverte. Des gestes simples, pratiques et dénudés de toute sophistication.

L’atelier dans une ancienne poudrière avec ses voûtes Vauban

Palette colorée de l’univers de l’artiste

Guillaume Caron haut en couleurs

L’atelier permet à l’artiste de s’exprimer grandeur nature sur des formats qu’il dépolie en XXL. Les oeuvres montrent l’éclectisme de ce génie créatif qui ne s’est jamais bridé dans un univers. Instinctif, primitif, affranchi, il vit et s’exprime comme il respire.

Vue de l’atelier sur le jardin exotique

Enfermé dans un bâtiment avec très peu d’ouverture, il joue avec les deux fenêtres en lien avec un petit jardin qu’il arbore de plantes exotiques qui lui rappellent ses nombreux séjours dans la forêt amazonienne. Et son travail sur les Ombres portées,, hommage aux beautés et secrets inépuisables de la nature.