Le d-Hôtel**** illustre parfaitement  la cohabitation réussie de deux architectures et de deux époques.

Intégré au moulin à vent (1841), l’hôtel ultra contemporain chahute avec audace le caractère patrimoniale de cette ferme classée.

Une construction épurée et légère souligne et relie deux entités historiques. La structure légère en béton forme un cadre propice aux grands espaces vitrés. Ces matériaux simples et modernes s’agencent pour créer un espace de sérénité et liberté.

Des designers nationaux et internationaux ont signé les chambres XL et XXL et ont apporté leur touche pour habiller ce cadre moderne et confortable.

L’hôtel dispose de 45 chambres, un Spa, un lounge- bar, un restaurant et deux espaces multifonctionnels.

www.d-hotel.be

 La suite Matali Crasset

La top designer parisienne, Matali Crasset a imaginé une suite  féérique, remplie de couleurs dont le turquoise domine, de surprises et de fantaisies. C’est l’architecte d’intérieur belge, René PJ Van Daele qui en a assuré la réalisation.
Depuis la baignoire, la vue s’ouvre sur le moulin à vent classé.

La suite Nedda El-Asmar

Nedda El-Asmar a imaginé une suite pouvant se diviser en deux chambres jumelles. Une porte coulissante cloisonne les deux espaces. Très largement composées en bois, la première suite jouit d’une baignoire centrale posée au sol alors que la seconde est organisée autour d’une cabine de douche spacieuse.
Le lit est conçu comme une “alcôve” comme on les trouvait dans les habitations de meuniers. La table de bureau et les espaces de rangements forment un ensemble original qui entre en parfaite harmonie avec le lit.

La suite Ozark Henry

Elle porte le nom d’artiste du chanteur-compositeur Néérlandophone Piet Goddaer, également producteur de disques et  créateur ‘d’Ozark Henry”.

Pour sa suite, Piet Goddaer a opté pour un environnement immaculé. Une baignoire trône au centre de la chambre ainsi que des éléments mettant l’accent sur la musique et la sculpture. La qualité du son et de l’image y sont, par ailleurs, remarquables.